chargement...
FERMER

VIVRE A PORTO

RECHERCHE IMMOBILIERE

Nous vous accompagnons dans la recherche de votre bien immobilier au Portugal, que ce soit pour acheter ou louer…

DEMARCHES ADMINISTRATIVES

Nous serons à vos côtés pour coordonner l’ensemble de ces démarches auprès de l’administration portugaise…

VOTRE NOUVELLE VIE

Pour que vous abordiez votre nouvelle vie en toute tranquillité, nous prenons en charge les tâches à accomplir en amont de votre installation…

ENTREPRENDRE

Nous mettons notre connaissance du terrain au service des « expats » et des investisseurs…

EN SAVOIR +

 

Vivre au Portugal, c’est bénéficier d’un confort de vie, d’une fiscalité avantageuse et d’un contexte immobilier favorable. Alors franchissez le pas !

12 septembre 2018

Un redressement sans précédent de l’économie portugaise

    Des indicateurs qui sont repassés au vert, un taux de croissance de 2,7 % en 2017, un chômage divisé par deux, plus que 7,8 % (il devrait tomber à 7 % en 2019, le plus bas depuis 2004), pour 9,2 % pour la France au 1er trimestre 2018… le Portugal retrouve des couleurs aux termes d’une cure d’austérité sans pitié. En contrepartie du secours apporté par la banque centrale, le FMI et l’Union européenne sous la forme d’un prêt de 78 milliards d’euros, le gouvernement du pays a dû mettre en œuvre des mesures radicales pour faire baisser ses dépenses avec, à titre d’exemple, la suppression de deux mois de salaires pour ses fonctionnaires et une « mise au régime » à l’identique pour les retraités !

    Sept ans après, tous ces efforts ont permis un retour de la confiance et de redynamiser la consommation. Le pouvoir d’achat des Portugais s’est accru après une augmentation du salaire minimum en 2016, puis en 2017, accompagnée d’une baisse des cotisations patronales.  De fait, le chiffre d’affaires commerçant s’en ressent et par voie de conséquence, l’emploi. Les élections législatives de 2015, avec l’arrivée d’un nouveau gouvernement conduit par Antonio Costa, et l’abaissement du taux d’impôts, ont contribué à cette relance de l’économie portugaise. L’attraction exercée par sa qualité de vie auprès notamment des retraités étrangers incités fiscalement (exonération d’impôt sur le revenu pendant 10 ans) à devenir des résidents permanents, est venue renforcer la contrainte engagée… Cette fois par un abandon de certaines  des sanctions adoptées par le gouvernement précédent.

    Cette reprise désormais bien ancrée a permis au Portugal de réduire très fortement son déficit budgétaire (environ 1,2 % du PIB, le plus bas depuis 1974 et la révolution des œillets) et ainsi de sortir en 2017 de la procédure de déficit extrême imposée par l’Union européenne.