chargement...
FERMER

VIVRE A PORTO

RECHERCHE IMMOBILIERE

Nous vous accompagnons dans la recherche de votre bien immobilier au Portugal, que ce soit pour acheter ou louer…

DEMARCHES ADMINISTRATIVES

Nous serons à vos côtés pour coordonner l’ensemble de ces démarches auprès de l’administration portugaise…

VOTRE NOUVELLE VIE

Pour que vous abordiez votre nouvelle vie en toute tranquillité, nous prenons en charge les tâches à accomplir en amont de votre installation…

ENTREPRENDRE

Nous mettons notre connaissance du terrain au service des « expats » et des investisseurs…

EN SAVOIR +

 

Vivre au Portugal, c’est bénéficier d’un confort de vie, d’une fiscalité avantageuse et d’un contexte immobilier favorable. Alors franchissez le pas !

8 novembre 2018

Location, une nouvelle règlementation

    Une nouvelle loi instaure une durée minimale de 12 mois pour tout contrat de location.
    Objectif visé ? Stabiliser le marché immobilier et mieux protéger les locataires.

    Face à la difficulté grandissante de se loger, plus particulièrement à Lisbonne mais aussi à Porto, le Parlement portugais vient d’approuver une mesure prévoyant une durée minimale d’un an pour les contrats de location de logements. Cette mesure s’applique même à ceux signés pour une période plus courte et deviennent ainsi des contrats au minimum d’un an. L’adoption de cette nouvelle règle par le Portugal vise à protéger la location longue durée des habitants des villes portugaises.

    Le régime en vigueur depuis 2012 (qui a permis une revitalisation de l’immobilier portugais et la réhabilitation des périmètres urbains vétustes) se voit ainsi modifié par cette loi, avec un plafond maximum de 30 ans pour les contrats de logements. Une autre nouvelle règle implique que tout contrat de location (qu’il concerne un logement temporaire ou non permanent), sans indication contraire du propriétaire ou du locataire, est renouvelé pour trois années supplémentaires.

    L’objectif des nouvelles règles vise à promouvoir une plus grande stabilité du marché, en évitant une évolution incontrôlée des loyers et que les locataires soient obligés de changer constamment de logement. La loi prévoit en outre que pendant les trois premières années du contrat, le propriétaire ne peut s’opposer au renouvellement s’il n’a pas besoin du logement pour lui-même ou ses enfants. Dans le cas de contrats à des fins non résidentielles, il n’y a pas de durée minimale obligatoire. Leur durée est supposée de 5 ans. Le contrat est alors automatiquement renouvelé pour la même période ou au moins cinq ans. Période pendant laquelle le propriétaire ne peut pas s’opposer au renouvellement.