Sauf cas exceptionnel, tous les propriétaires de biens immobiliers doivent s’acquitter annuellement du paiement de l’impôt foncier (IMI). Depuis le 1er janvier 2017, un impôt sur le patrimoine immobilier à forte valeur immobilière est entré en vigueur : l’AIMI, taxe additionnelle à l’IMI. Cette dernière remplace en fait l’impôt de timbre sur les biens immobiliers à usage d’habitation et sur les terrains constructibles d’une valeur patrimoniale supérieure à 1 million d’euros. Cette valeur patrimoniale « Valor Patrimonial Tributario » (VPT) est définie par les services des finances, et, est inférieure à la valeur réelle d’achat. La taxe est de 0,4 % (sur la VPT) pour les personnes morales ; pour les biens utilisés pour un usage personnel par les détenteurs du capital, les membres des organes de gestion, de contrôle ou d’administration, cette taxe est de 0,7 % jusqu’à 1 million d’euros et de 1 % pour la tranche supérieure. Pour les biens appartenant à des entités bénéficiant d’un régime fiscal plus favorable (offshore), la taxe est de 7,5% sur la valeur patrimoniale (VPT).

L’AIMI concerne les personnes physiques et morales ainsi que les structures ou centres d’intérêts collectifs sans personnalité juridique et héritages indivis, qu’ils soient propriétaires ou bénéficiaires de l’usufruit de biens immobiliers urbains à usage d’habitation et de terrains constructibles situés au Portugal. Sont EXCLUS, les biens à usage commercial, industriel ou de services, ainsi que les entreprises municipales et les biens ayant bénéficié d’exonération ou qui n’ont pas été soumis à l’IMI l’année précédente.

Le calcul de l’AIMI est réalisé en juin sur la base de la VPT au 1er janvier. Elle doit être acquittée au plus tard fin septembre de l’année en cours. Sous certaines conditions, l’AIMI est une charge déductible de l’impôt sur le revenu ou de l’impôt sur les sociétés. Ne sont pas assujettis à cette nouvelle taxe les biens immobiliers urbains exonérés ou non assujettis à l’impôt municipal foncier (IMI) l’année antérieure et les sociétés immobilières municipales pour le logement.